L’architecture bioclimatique au travers d’un exemple dans les Pyrénées orientales

L’architecture bioclimatique en premier lieu prend en compte le climat: les vents dominants et les températures varient d’une région à l’autre.

S’agit-il d’une région venteuse, d’une région dans laquelle il faut se protéger des longs étés brûlants, d’hivers rigoureux ? Quelles sont les températures locales saisonnières ? Le terrain est il en plaine ou en altitude ?…

architecture-bioclimatique

Ensuite, la conception de la maison va tenir compte du terrain sur lequel va s’ériger le bâtiment de façon à implanter la maison en analysant la course du soleil, le bâti environnant, la végétation, les vents dominants, la topographie : y a-t-il des maisons environnantes, des collines ou des haies qui vont masquer le soleil, canaliser le vent ?

L’objectif de l’architecture bioclimatique est la construction de maisons confortables et économes en énergie: c’est-à-dire des maisons dans lesquelles en hiver le soleil entre à flot pour bénéficier de sa chaleur et où à l’inverse, en été, on peut profiter de la fraîcheur et passer des nuits paisibles.

coupe-maison-bioclimatique

Pour atteindre cet objectif l’architecture bioclimatique s’appuie dès la conception sur:

• L’implantation de la maison sur le terrain
• la forme de la maison, sa volumétrie
• La forme et la pente du toit
• l’organisation des espaces (pièces au nord ou au sud, ventilation transversale, espaces « tampons »)
• le positionnement, le nombre, la taille et l’orientation des fenêtres
• Les dispositifs de protection par rapport au soleil (brises soleils, débords de toit, volets, arbres, pergolas)
• Les dispositifs de protection par rapport au vent (mur ,haie)
• L’isolation performante par l’utilisation des matériaux et isolants adéquats à la fois pour l’hiver, et avec un fort coefficient de déphasage pour l’été
• une bonne étanchéité à l’air pour éviter les déperdition

Un exemple de maison bioclimatique dans les Pyrénées orientales

L’IMPLANTATION DE LA MAISON SUR LE TERRAIN

L’orientation de la maison , par rapport au Soleil, a été soigneusement choisie ; en s’orientant le plus possible au Sud tout en préservant une implantation harmonieuse sur le terrain, par rapport à la rue et à la vue sur le Mont Canigou.

L’orientation retenue est à 160° par rapport au Nord  (soit sud sud-est), ce qui permet un apport solaire optimum en hiver et, grâce au débord du toit, une protection contre la surchauffe en été.

plan-masse-maison-bioclimatique

LES FAÇADES

Les façades sud /est et sud ouest possèdent de grandes ouvertures pour laisser entrer le soleil en hiver et la façade nord/ouest qui est sous la tramontane possède des ouvertures plus modestes, tout en étant protégée par le garage. Le débord de toit, quant à lui, sert de brise soleil

facade-maison-bioclimatique-01 facade-maison-bioclimatique-02

LE TOIT

La forme des toits et les matériaux de couverture sont également des éléments de conception bioclimatique de la maison

Une toiture à 8° a été choisie pour être en pente douce et s’ouvrir sur le Mont Canigou.
Cette inclinaison et cette taille de débord de toit permettent l’entrée du soleil en hiver, et une protection par rapport aux rayons du soleil pour le confort d’été.

Un toit avec des tuiles et une pente de 30% générerait une plus grande hauteur sous plafond et n’apporterait pas la même ombre portée: avec une telle inclinaison de toit, la maison ne serait pas protégée en été.

toiture-maison-bioclimatique

Le toit de la maison déborde de la façade et fait ainsi office de brise soleil.
Son inclinaison et sa profondeur sont calculées pour apporter de l’ombre en été tout en laissant pénétrer le soleil en hiver:

ensoleillement-maison-bioclimatique-ete ensoleillement-maison-bioclimatique-hiver

facade-maison-bioclimatique-03

TOIT REVETU DE BOIS

Une « sur-toiture » en bois : la toiture est en bacs-acier revêtus de lames de bois espacées, de façon à permettre une protection solaire de la toiture par l’ombre portée des lames de bois. Celles-ci évitent ainsi une montée importante en température du bac acier. D’autre part, les lames de bois sont détachées du bac pour permettre à l’air de circuler dessous et contribuer à faire chuter la température.

detail-toiture-maison-bioclimatique

TOIT VEGETALISE

L’été, lorsqu’il fait très chaud, la végétalisation maintient une température agréable à l’intérieur des habitations. A l’inverse, l’hiver, elle protège du froid et maintient la chaleur à l’intérieur. La végétalisation apporte de l’inertie, c’est donc un régulateur de température qui permet de réduire considérablement la facture énergétique. La toiture végétalisée procure également un confort acoustique.
Les toitures végétalisées facilitent la gestion des eaux pluviales par une diminution et une régulation de la quantité d’eau reçue par la maison. Une partie de cette eau est conservée par les plantes pour leurs besoins propres, l’autre peut être récupérée dans des cuves de stockage pour une redistribution (potager, toilettes, lessives).
Grâce au système de drainage des eaux de pluie et à la diminution des eaux de ruissellement, les toitures végétalisées réduisent le risque d’inondation. Elles ont ainsi la capacité à retenir les eaux pluviales et de les évacuer par la suite par l’évapotranspiration naturelle propre aux végétaux.
Les toitures végétalisées, grâce au volume tampon qu’elles représentent, protègent les toitures contre les agressions thermiques et les intempéries et allongent ainsi la durée de vie du toit.

toiture-vegetalisee-maison-bioclimatique

BARDAGE EN FAÇADE :

Un bardage extérieur posé à claire-voie, c’est-à-dire avec un espacement, permet une très bonne ventilation de la paroi et améliore le confort d’été. Dans l’exemple choisi, les clients ont préféré un complément d’isolation extérieur avec un enduit et un bardage continu sans espacement.

bardage-maison-bioclimatique

L’ORGANISATION INTÉRIEURE :

L’entrée, les chambres et le cellier sont positionnés au nord pour créer des espaces tampons et la pièce de vie, la cuisine et le bureau sont positions au sud pour profiter au maximum de la lumière, de l’apport solaire en hiver et aussi de la vue sur la montagne.

plan-agencement-maison-bioclimatique

Partagez le:

7 questions sur “L’architecture bioclimatique au travers d’un exemple dans les Pyrénées orientales

  1. Bonjour,
    Dans le cadre d’un cours de technique d’immeuble et bioclimatisme (Master 1) j’ai choisi de travailler sur ce projet que je trouve fort intéressant.
    Il me manque cependant quelques informations :
    – Quel type de chauffage à été utilisé au sein de la construction?
    – Quel est le mode de ventilation mis en place?
    S’il vous était possible de me donner quelques pistes sur le sujet, cela m’aiderait beaucoup.
    Bien cordialement,
    Valentine

    1. Bonjour, comment pourrais-je vous aider ici ?! Si vous parlez d’un bâtiment existant, essayez de contacter l’architecte. Sinon, en faisant des recherches sur internet, vous aurez un mine d’informations. Que vous dire de plus …? Cdlmt,

      1. J’ai, du coup, eu l’occasion d’avoir les réponses à mes questions ci-dessous.
        Je vous remercie pour votre réponse et vous souhaite bonne continuation!

    2. Bonjour,
      le chauffage de cette maison est un poele à granulé de 4/8kw, avec des appoints radiants électriques dans la SDB et les 2 chambres . La ventilation est principalement une ventilation naturelle traversante, mais bien entendu dans les SDB, cellier et WC il y a une VMC hygro B
      Marie-Anne , architecte de la maison

      1. Bonjour madame,
        Je vous remercie pour cette réponse clair et complète.
        Je me suis intéressée a plusieurs de vos projets, que je trouve très inspirants pour l’avenir.

  2. Bonjour . merci pour cette étude qui m’int2resse beaucoup. je compte faire faire une maisonnette de 20 m2 sans étage dans la propriété de mon fils dans le Var; mais si j’ai trouvé des constructeurs ossature bois ,je me pose la question des fondations
    quelle type de fondation pour ce type de maison ? on me dit qu’une dalle sur cailloux et sable avec treillis soudé est suffisante? merci de me dire ce que vous en penser – le terrain est très très caillouteux mais légèrement en pente-
    Cordialement

    1. Bonjour,
      PLANCHER BAS
      vous avez pu lire dans l’article que je déconseille fortement le plancher bas des habitations directement posé sur le sol (dallage sur hérisson), sauf cas très particulier.
      En outre, un terrain en pente (même légère), rend ce type de plancher quasiment impossible,
      et en outre encore, un mur bois doit être décollé du sol, au moins 30 cm.
      Bref, il vous faut un plancher porté, sur vide sanitaire (hourdis, plancher bois, etc…)
      FONDATIONS
      Il vous faut des fondations. Leur nature et surtout leur profondeur sont définies à la lecture de l’étude de sol.
      Je ne vous conseille pas de prendre un constructeur : trop dangereux et trop cher ! Vous lirez sur notre site pourquoi je dis ça… 🙂
      Bon chantier !

Votre question ou commentaire