LE MUR CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE

par Thyphaine ROCHER, Architecte d’Aujourd’hui Typhaine-ROCHER-Architecte

 

LE MUR CHAUFFANT BASSE TEMPÉRATURE

Un système de diffusion du chauffage simple et efficace
Une solution intéressante, notamment en réhabilitation de bâti ancien.

Le plancher chauffant, système polyvalent et évolutif, est économique, confortable et repose sur un principe simple et durable : on chauffe un réseau de serpentins en circuit fermé, remplis d’eau, et noyés dans la masse. Cette masse doit avoir une bonne inertie : béton, terre.

Le mur chauffant fonctionne de la même manière.

exemple-mur-chauffant

 

Notions élémentaires du mur chauffant :

  • Un élément chauffant dissipe une puissance proportionnelle au produit de sa surface par l’écart de température entre l’élément et la pièce chauffée.
  • A puissance de chauffage constante, si on veut diminuer la température de départ du chauffage, il suffit d’augmenter la surface du plancher ou des murs chauffants.
  • Les anciens radiateurs nécessitaient une eau à 90°, les radiateurs actuels à 60°, un mur ou un plancher chauffant utilisent de l’eau entre 30 et 40°.

Exemple de convection thermique

 

Les avantages de la basse température  pour un mur chauffant :

  • On limite les pertes dans les tuyaux et dans la chaudière.
  • Plus la température d’émission est faible, plus le chauffage se fait par rayonnement et moins par convection. Ce qui évite la sensation de chaud à la tête et froid aux pieds. Beaucoup de chauffages fonctionnent encore par convection : près du convecteur l’air chauffé, monte dans la pièce, se refroidit au contact des murs et retombe pour être à nouveau chauffé. Ce désagréable mouvement d’air favorise le déplacement de poussières et d’acariens.
  • Le sentiment de confort est bien supérieur avec un plancher ou un mur chauffant, car ce n’est pas l’air qui est chauffé mais directement les personnes et les objets.
    • L’augmentation de la température des murs réduit la température de l’air tout en gardant le même confort thermique.
    • L’air est moins sec et plus sain, donc plus économique et écologique et on peut baisser la température ambiante de 1 à 2° sans perte de confort. Une température intérieure de 1° de moins fait économiser 7% d’énergie.
    • L’inertie du mur permet de stocker plus longuement la chaleur en hiver ou la fraîcheur en été.
    • Les matériaux utilisés généralement pour les murs chauffants sont naturels : terre argileuse, sable, chaux. Ils contribuent à la régulation hygrométrique de la pièce ainsi qu’à l’isolation thermique et phonique.

Diffusion du chauffage dans une pièce

Ne soyez pas timide, posez vos questions dans le formulaire ci-dessous pour en savoir +, nous vous répondrons avec plaisir.

Partagez le:

Votre question ou commentaire